Les Dessous de l’enquête

 

Le point de départ de cet épisode, la collecte des archives relatives à 1848, s’inspire de la Grande Collecte.

 

La collecte

Opération nationale organisée par les Archives de France, elle  invite tous les Français à présenter leurs souvenirs familiaux dans des points de collecte. Là, des archivistes évaluent ces biens et peuvent les numériser. Le don ou le dépôt de ces souvenirs aux archives municipales ou départementales est aussi encouragé. Quatre éditions ont déjà eu lieu : deux consacrées à la Grande Guerre, une aux relations entre l’Afrique et la France, et une dernière à l’histoire des femmes.

 

Décors et bâtiments

Les décors que vous découvrez dans cet épisode ainsi que dans l’ensemble de la série s’inspirent du réel. Ici, ce sont des bâtiments parisiens : Archives nationales, site Rue des archives ; Archives nationales, site Pierrefitte, bibliothèque Sainte Geneviève. Dans les épisodes qui se déroulent en 1848, de longues recherches ont été nécessaires pour essayer de rendre, au plus vrai possible, le décor de l’époque.

 

Un révolutionnaire

Le personnage dont parle Nathalie, qui monte sur plein de barricades en Europe, a vraiment existé : il s’agit Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine, francisé Michel Bakounine. Dans les années qui entourent 1848, il est tour à tour sur les barricades et emprisonné dans plusieurs pays d’Europe. Philosophe et révolutionnaire, son action comme sa pensée participent progressivement à définir l’anarchisme et le socialisme libertaire.

 

 

2018-09-17T00:56:01+02:00